Libérée de la peur

*Tout ce que vous avez toujours désiré est du côté opposé à la peur

Depuis plusieurs années, j’écris. J’ai toujours aimé écrire et j’ai toujours su que c’est l’un de mes dons. Et pourtant, je n’ai écris que dans ma tête. C’est vraiment regrettable mais c’est la terrible conséquence de la peur qui m’a dominée toutes ces années. Qu’est-ce qui me faisais si peur au fond?

  • J’avais peur de ne pas y arriver, peur de l’échec.

On vit en étant constamment exposé au succès des stars en tout genre et de plus en plus aux succès de Mr. Tout L’monde grâce aux réseaux sociaux. Alors on se dit qu’il vaut mieux ne rien tenter pour éviter de devenir la risée du monde entier en cas d’échec. Par peur d’avoir des regrets, on choisit de vivre avec des remords comme si ça faisait une quelconque différence. A l’arrivée, l’un comme l’autre font de nous des personnes malheureuses et aigries.

  • J’avais peur du « qu’on dira-t-on? »

L’avis des gens occupe souvent une place importante dans nos décision, dans les choix que nous faisons…ou pas. C’est d’autant plus vrai maintenant grâce (ou à cause de?) des réseaux sociaux où tout le monde peut et croit nécessaire de donner son opinion sur les autres.

J’ai donc laissé tombé à plusieurs reprises avant même d’avoir commencer par peur que personne ne me comprenne, ou que tout le monde me juge sur la place publique.

Toutes ces peurs ont fait de moi une professionnelle de la procrastination, m’éloignant chaque jour un peu plus de ma destinée et du plan merveilleux de Dieu pour moi.

Voici comment j’ai brisé les liens de la peur dans ma vie:

  1. J’ai compris qu’une seule chose est indispensable: l’approbation de Dieu. La Bible dit que: »quand Dieu approuve les voies d’un homme, Il dispose même ses ennemis en sa faveur » (Proverbes 16:7)
  2. J’ai compris que même en tremblant, il faut oser.
  3. J’ai compris que dans la vie, soit on réussit, soit on apprend. La notion d’échec est là pour nous faire baisser les bras et nous pousser à l’abandon. Le concept de l’apprentissage, lui, nous permet de devenir meilleur.
  4. J’ai décider que l’avis des gens ne regarde qu’eux-mêmes. A présent, je me dis que: « ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essayent »

Ecrire ce post est donc pour moi synonyme de victoire sur la peur qui m’empêchait de faire un premier pas en avant. Mais maintenant que c’est fait, je compte bien continuer ma marche d’un pas assuré, en apprenant de mes erreurs, jusqu’à devenir la meilleure version de moi-même! Et vous, qu’attendez-vous pour regarder votre peur en face et lui dire: « Même pas peur! »?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s